logo

Année : 2016

Assurance

Vos formules d’assurance dentaire sont gratuites et sont acheminées par voie électronique (internet). Si votre assurance adhère au service Dentaide, le montant pour lequel vous êtes couvert est accessible instantanément. Vous n’avez donc qu’à débourser le montant de la franchise et la portion non couverte.

Pour les patients possédant des formulaires d’assurance impossibles à transmettre électroniquement, ou dont l’assureur n’adhère pas au service Dentaide, les honoraires devront être acquittés en totalité sur place. Si votre compagnie d’assurance en fait la demande, nous pouvons sans problème établir un plan de traitement ou une estimation. Dans tous les cas, les informations seront transmises à votre assurance selon son mode de fonctionnement.

Les couvertures d’assurance varient selon l’entente signée entre la compagnie d’assurance et votre employeur. Légalement, nous ne pouvons pas surfacturer vos assurances ou ne pas vous réclamer la différence. Il est donc de votre responsabilité de vous renseigner au sujet de votre couverture ainsi que le montant maximum alloué par année.

Politique financière :

Les honoraires doivent être payés à chacune des visites.

Pour tout montant de 500 $ et plus à la facturation, un financement AccorD Desjardins par versements égaux est disponible, et ce, sans frais ni intérêt sur une période de 9 mois. Un financement de 12 mois et plus avec intérêts est aussi disponible en versements égaux. Le client est responsable de communiquer avec son institution pour s’assurer de la disponibilité des fonds et l’accessibilité à ce service avant de compléter la transaction.

Pour la plupart des assurances, et avec une réponse de remboursement précise lors de l’envoi électronique, le client paie seulement la différence non remboursée par sa compagnie d’assurance.

Si la Clinique Dentaire Jean-François Cloutier n’a pas reçu le remboursement de l’assurance dans un délai raisonnable de 30 jours suivant la facturation, le client est le seul responsable de son compte. Les assurances vous appartiennent.

Asepsie

Nous utilisons les stérilisateurs STATIM, lesquels sont réputés pour leur efficacité et leur fiabilité. À cet égard, veuillez prendre note que des tests biologiques sont effectués mensuellement dans un laboratoire indépendant pour vérifier l’efficacité des stérilisateurs.  Ainsi, nous sommes assurés que la santé de notre clientèle sera préservée de toute infection potentiellement transmissible.

Après la mise en bouche d’une couronne ou d’un pont

Afin de favoriser la guérison, les précautions inscrites ci-dessous doivent être respectées. Veuillez également prendre note qu’il est normal de ressentir un certain inconfort et de l’enflure après le traitement.

La confection de couronnes et de ponts se fait en deux rendez-vous. Lors de la première visite, nous prenons d’abord une empreinte des dents à remplacer. Puis, nous fabriquons des couronnes ou ponts temporaires pour protéger vos dents en attendant que la ou les dents de remplacement soient prêtes.

Jour du traitement

  • Au besoin, utilisez les médicaments prescrits ou recommandés par notre équipe.

À éviter

  • Évitez les breuvages chauds lorsque vous êtes sous anesthésie.
  • Évitez les aliments collants et durs (gomme à mâcher, bonbons).

Diète

  • Essayez de manger du côté opposé.

Du lendemain jusqu’à la guérison complète

  • Brossez vos dents normalement, mais faites attention avec la soie dentaire pour ne pas déloger la couronne temporaire.
  • Si une couronne temporaire se décollait, il est impératif de revenir à la clinique afin que nous la cimentions de nouveau. Ceci vise à freiner la mobilité des autres dents et à faciliter l’installation de la nouvelle dent.

N’hésitez pas à nous appeler au 418 833-8585, si vous ressentez de la douleur, avez de la difficulté à refermer votre bouche ou avez d’autres questions relatives à votre rétablissement.

La première visite de votre enfant

Il est recommandé de prendre un premier rendez-vous pour votre enfant vers l’âge de 3 ans.

Lors de cette première visite, le dentiste et l’hygiéniste dentaire s’assureront d’établir un lien de confiance avec celui-ci et veilleront à examiner ses dents, lui faire un nettoyage, revoir avec vous les techniques du brossage et d’utilisation de la soie dentaire.

Environ 50 % de la population éprouve une certaine crainte du dentiste. Il est important d’éviter de transmettre cette crainte aux enfants. De l’information et une attitude positive le rassureront et seront déterminantes pour l’avenir. Votre collaboration est importante avant, pendant et après la visite.

Avant la première visite

  • Plusieurs livres racontent l’histoire d’un personnage expérimentant une première visite chez le dentiste alors prenez les devants en lui lisant un de ceux-ci.
  • Expliquez à l’enfant ce que fera le dentiste.
  • La veille, résumez les étapes de la visite.
  • Ne jamais dire à l’enfant qu’il ne ressentira aucune douleur ou inconfort pendant le rendez-vous chez le dentiste.

Pendant la visite

  • Il est possible qu’on vous demande de vous asseoir sur la chaise du dentiste afin de tenir votre enfant sur vous pendant l’examen.
  • Pour les enfants plus âgés, il est possible qu’on vous demande de retourner dans la salle d’attente une fois le premier contact établi.
  • Écoutez bien les consignes et suggestions sur les soins bucco-dentaires à apporter à votre enfant.
  • En tout temps, il importe d’avoir une attitude positive à propos de la rencontre.
  • Demandez à prendre le prochain rendez-vous dans six mois.

Après la visite

  • Veillez à ce que votre enfant brosse ses dents au moins deux fois par jour ou après chaque repas.
  • Passez-lui la soie dentaire une fois par jour.
  • Surveillez l’alimentation de votre enfant et suggérez-lui des aliments contenant peu de sucre.
  • Jusqu’à l’âge de 10 ans, assurez-vous de brosser les dents de votre enfant le soir avant le coucher.

Croissance des dents

Si la dentition primaire de votre enfant débute et que ce dernier semble en souffrir, vous pouvez :

  • Frotter les gencives avec le doigt.
  • Frotter les gencives avec le dos d’une petite cuillère froide.

Si la douleur persiste, votre dentiste, pharmacien ou médecin peut recommander un médicament en vente libre pour soulager la douleur.

Voici ce qu’il NE faut PAS faire :

  • N’utilisez PAS le genre de médicament contre la douleur que vous frottez sur les gencives de votre enfant ; il pourrait l’avaler.
  • NE lui donnez PAS de biscuits de dentition. Ils peuvent contenir du sucre ajouté ou dissimulé.
  • NE sous-estimez PAS une fièvre. L’éruption de nouvelles dents NE rend PAS les bébés malades ou fiévreux. Si le niveau de température corporelle de votre enfant fluctue, consultez votre médecin.

L’ensemble des dents primaires, soit 20 dents, seront apparues avant que votre enfant ait atteint l’âge de 2 ou 3 ans.

Sucette

Il est normal pour un bébé d’aimer téter car c’est ainsi qu’il se détend et qu’il se nourrit. Plus votre enfant approche de l’âge de 2 ou 3 ans, moins il ressentira le besoin de téter. Si ce n’est pas le cas, l’usage d’une sucette est recommandé plutôt que la succion du pouce.

Pourquoi ?

Parce que VOUS pouvez contrôler quand et comment votre enfant se sert d’une sucette, mais pas de son pouce. Ne mettez jamais de sucre, de miel ou de sirop de maïs sur une sucette. Ceci risquerait de lui causer des caries. Il est préférable que votre enfant cesse de sucer AVANT l’âge de 3 ans. Si un enfant persiste à vouloir sucer son pouce ou une sucette APRÈS que ses dents permanentes soient apparues, la croissance de sa mâchoire et la position de ses dents sont susceptibles d’être entravées.

La carie du jeune enfant

Le lait maternel, la préparation pour nourrissons, le lait de vache et les jus de fruit contiennent TOUS du sucre.

Les bébés PEUVENT avoir des caries parce qu’ils :

  • Vont se coucher avec un biberon de lait, de préparation pour nourrissons ou de jus.
  • S’endorment au sein de leur mère, la bouche encore pleine de lait.

Ce type de carie peut se manifester jusqu’à l’âge de 4 ans. Une fois que votre enfant a des dents, vérifiez-les tous les mois. Méfiez-vous des taches ou des lignes d’un blanc terne pouvant se former sur les dents, au bord des gencives. Méfiez-vous également des dents de coloration foncée. Si un de ces signes apparaît, allez voir votre dentiste immédiatement. La carie du jeune enfant doit être traitée rapidement. Sinon, votre enfant pourrait en souffrir et développer une infection. Si vous donnez un biberon de lait, de préparation pour nourrissons ou de jus au moment du coucher, l’arrêt brusque risque d’être laborieux.

Voici comment procéder :

  • Remplissez le biberon d’eau seulement.
  • Si votre enfant le refuse, donnez-lui une sucette propre, une peluche ou une couverture.
  • Si votre enfant pleure, n’abandonnez pas la nouvelle routine instaurée.
  • Consolez-le et recommencez.

Si toutes ces recommandations ne semblent générer aucun résultat satisfaisant, essayez de diluer le lait du biberon graduellement avec de l’eau et ce, jusqu’à ce que le contenu soit converti totalement en eau. Si vous allaitez votre enfant au sein, tentez de le retirer avant qu’il ne s’endorme.

Obturer une dent primaire

Pourquoi faire obturer une dent primaire destinée à tomber ?

Certaines dents primaires résistent jusqu’à l’âge de 12 ans.  Cependant, une obturation s’avère parfois inévitable avant qu’elles ne tombent. Les dents cassées ou infectées peuvent nuire à la santé et à l’estime de soi de votre enfant. Une obturation est souvent un moyen facile et économique pour remédier à un problème, qui autrement, pourrait engendrer de la douleur et s’avérer fort coûteux. Celle-ci permet donc de contrecarrer l’évolution de la carie et de creuser davantage la dent.

Si aucune obturation n’est effectuée et que la carie s’étend, l’extraction de la dent risque d’être l’ultime solution. Dans ce cas, un mainteneur d’espace permettant à la dent permanente de bénéficier de l’espace requis pourrait être recommandé. En effet, une dent primaire (de lait) manquante crée la migration des autres dents, lesquelles risquent d’utiliser l’espace voué à l’éruption de la dent permanente si aucune intervention n’est entreprise.